Le Sénégal engagé dans la 'promotion soutenue' des énergies renouvelables (DG SENELEC)

La rédaction

Le directeur général de la Société nationale d'électricité (SENELEC), Pape Mademba Bitèye, a rappelé mardi l'engagement du Sénégal dans la ''promotion soutenue'' des énergies renouvelables.

 
''Conformément aux instructions du président de la République, Macky Sall, le Sénégal s'est engagé dans une dynamique de promotion soutenue des énergies renouvelables, notamment le solaire et maintenant l'éolienne et l'hydraulique'', a-t-il dit.
 
M. Bitèye s'exprimait à Saly-Portudal, dans le département de Mbour où se tient la première réunion du comité scientifique du mandat 2020-2023 de l'Association des sociétés d'électricité d'Afrique (ASEA), dont il est le président par intérim.
 
Au cours de cette réunion, il est prévu aussi la 13ième réunion consultative des pools énergétiques régionaux africains.
 
''Il est impossible, je dirais même hors de question de se soustraire de l'obligation stratégique, conjoncturelle et morale de procéder activement et de façon délibérée à une transition énergétique. Et pour SENELEC, c'est déjà une réalité'', a déclaré Pape Mademba Bitèye.
 
Selon lui, cette transition énergétique ne porte pas uniquement sur les nouvelles sources d'énergie qui sont à juste titre privilégiés au détriment des énergies fossiles, il s'agit également de s'approprier des valeurs d'efficacité et de maîtrise de cette même énergie.
 
''Nous pouvons compter sur les nouvelles options technologiques à notre disposition pour adopter les solutions smart à travers des systèmes intelligents de plus en plus maîtrisés'', a indiqué M. Bitèye.
 
Il estime que cette approche aura une incidence sur la relation avec le client qui s'attend légitimement à un ''service de qualité toujours amélioré, abordable et durable''.
 
''Le défi énergétique du continent est connu de tous et son envergure et sa profondeur ne font plus l'objet de discussions'', a-t-il fait observer.
 
D'après Pape Demba Bitèye, ''plus de 600 millions de nos frères et sœurs du continent sont dépourvus d'électricité et il n'y a aucun justificatif à cette situation''.
 
''Dès lors, les sociétés d'électricité africaines que nous sommes comprennent la pleine mesure de leur mission, leur devoir et leur sacerdoce : résoudre le problème d'accès à l'électricité, ni plus ni moins et en cela, elles peuvent compter sur l'engagement et le soutien appuyé de nos autorités gouvernementales respectives'', a-t-il fait valoir.
 
''Pour notre part à SENELEC, ceci se traduit par l'inscription en priorité de l'accès universel à l'électricité à l'horizon 2025. Toute notre stratégie pour les cinq prochaines années s'articule autour de cet objectif qui est plus que noble mais nécessaire'', a-t-il expliqué.
 
''Concrètement'', il s'agit, à l'en croire, de faire de SENELEC une ''entreprise de service public performante et innovante'', orientée vers des énergies plus propres.
 
''Autrement dit, SENELEC est non seulement dans l'esprit du temps avec l'ambition mondialement partagée de s'affranchir de la tyrannie des énergies fossiles mais également l'impératif de surmonter la fracture énergétique qui impacte de manière disproportionnée les populations rurales'', a poursuivi Bitèye.
 
Serigne Makhtar Fall
 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


E-mail: lejecos@lejecos.com