ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : Les Bac G et Technique en cours cette semaine

La rédaction

Depuis ce mardi 11 juin 2019, 3760 candidats sur tout le Sénégal se penchent sur les épreuves du Bac G devenu bac Sciences et techniques de l’économie et de la gestion (Steg) à la faveur d’une réforme de la série G.

Le ministre  de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Artisanat, Dame Diop  a visité le complexe Maurice Mixte Delafosse où il y a le plus grand centre d’examen de la région de Dakar pour constater le démarrage effectif de ce baccalauréat, ce mardi. Avec sa délégation, le ministre a visité les salles d’examen du Lycée technique de commerce Maurice Delafosse (Ltcd) où se tient l’examen pour la série G et Steg mais aussi du Lycée Technique industriel Maurice Delafosse (Ltid) où sont regroupés les candidats des séries T1 et T2. Bolé FALL, proviseur du Lycée technique de commerce Maurice Delafosse (Ltcd), chef du centre, a révélé que dans le seul jury, 1127 il y a 300 candidats. Pour la série G, on y note 99 candidats et 201 pour la série Steg. Seul deux absents ont été notés le premier jour de l’examen.
L’autre jury se trouve au Lycée Technique Industriel Maurice Delafosse (Ltid). Sur place, Ibrahima Diop, Inspecteur de l’enseignement technique et de la Formation professionnelle, président du Jury du bac technique pour les séries T1 et T2, affirme qu’il y a il y a 108 candidats qui y passent  l’examen dans 05 salles bien surveillées à raison d’au moins deux surveillants par classe. Il dénombre 57 candidats pour la série T1 et 51 candidats pour la série T2. 
Après avoir constaté de visu le bon déroulement des épreuves, le ministre s’est réjoui : «Les présidents de jury sont en place, les surveillants sont en place avec au moins deux surveillants par classe. La sécurité est sur place. Je félicite les présidents de jury, les surveillant et tous les acteurs». Ces épreuves se déroulent jusqu’au samedi prochain.
Commentant cette première édition du baccalauréat Steg, Dame Diop rappelle que le Sénégal a lancé cette réforme du bac depuis 2011 et particulièrement le bac technique pour permettre aux jeunes d’être plus compétitifs et de répondre à la demande du monde professionnel de plus en plus exigeant.  
 Idrissa Diop




E-mail: lejecos@lejecos.com